Categories
Explication News Opinion Pétition

Pétition pour soutenir l’OTF

Historique :

  • 2012 Fondation de L’Open Technology Fund dans le cadre du projet pilote Radio Free Asia par le département d’état américain.
  • 2014 Collaboration avec Google et Dropbox pour créer l’association Simply Secure afin de faciliter l’usage d’outils respectueux de la vie privée.
  • 2017 l’élection de Donald Trump remet en question le futur de l’organisme.
  • 2019 L’Open Technology Fund devient une organisation indépendante à but non-lucratif.
  • 2020 l’administration Trump menace de supprimer les fonds pour l”Open Technology Fund.

Présentation :

Logo de L’Open Technology Fund

L’Open Technology Fund (OTF) est une organisation indépendante à but non-lucratif américaine qui a pour but de promouvoir les technologies qui permettent la liberté d’expression sur Internet.

L’OTF soutient des projets qui luttent contre la censure et la surveillance répressive, ce qui permet aux citoyens du monde entier d’exercer leur droit fondamentaux en ligne.

C’est en effet grâce à la recherche, au développement, à l’implémentation de technologies qui facilitent la libre circulation de l’information que l’OTF aide à sécuriser les utilisateurs les plus à risque. La communauté de l’OTF œuvre pour façonner Internet en tant que plateforme qui favorise une connexion sans entrave, facilitant le progrès social tout en renforçant les valeurs démocratiques fondamentales.

Une pétition ?

Cette pétition a pour but d’interpeller les membres du congrès américain afin d’empêcher l’administration Trump de geler les budgets alloués à l’Open Technology Fund ce qui mettrait en péril la subsistance de cette organisation.

Signer cette pétition ne prends pas longtemps et vous permet de vous faire entendre en tant que citoyens d’Internet car il est primordial de garantir un accès équitable à tout un chacun aux informations de manière sécurisée.

Faites un geste pour l’internet libre et la démocratie participative :

Sources :

Categories
Explication How-To Tutoriel

Exodus Privacy, pistez les pisteurs

Vous vous posez peut-être régulièrement cette question : “et si mon téléphone me pistait ?” ou encore “Comment est-ce que cette publicité sait-elle que ce produit m’intéresse ?“. Ces questions ne sont pas nouvelles, loin de la, et ont une base rationnelle : la vie privée est la grande absente sur nos téléphones mobiles et les publicités comportementales y sont monnaie courante.

Et s’il était possible de savoir précisément quelles applications vous pistent et par quels moyens ? C’est précisément la mission de l’association française Exodus Privacy.

Présentation :

Exodus Privacy est une association française de type “loi 1901” , fondée en 2017 par quelques hacktivistes fédérés autour du souhait de savoir quelles applications vous pistent et comment.
C’est à la suite d’un article sur le pisteur “Teemo” paru sur Numerama en août 2017 qu’Esther, une utilisatrice du réseau social décentralisé Mastodon, publie une commande pour retrouver dans les applications Android la trace du pisteur “Teemo”.

D’autres personnes lui font part de leur intérêt sur ce sujet et un groupe se fédère afin de trouver les traces du pisteur “Teemo” dans les applications Android.

Le 21 octobre 2017 l’association “loi 1901” est fondée et le 24 novembre de la même année l’association rend publique sa plateforme d’analyse des applications Android “Exodus” dont les premiers résultats sont publiés par des journaux tels que Le Monde ou The Intercept.

L’association a également un partenariat avec l’université de Yale au travers du “Yale Privacy Lab”.

Depuis 2018 l’association publie des vidéos pédagogiques sur sa chaîne YouTube mais aussi sur Peertube.

Utiliser Exodus Privacy :

Il y a plusieurs façons d’utiliser Exodus Privacy. Vous pouvez consulter le site internet de l’association pour y rechercher une application particulière et voir quels pisteurs y sont éventuellement inclus, ses permissions mais vous pouvez également installer l’application et analyser les apps installées sur votre téléphone afin de voir précisément qui vous piste et comment.

Il faut également tenir compte que tous les pisteurs ne se valent pas et que certains d’entre eux peuvent être présents avant tout pour des questions techniques plutôt que pour des raisons de pistage commercial, mais la plateforme Exodus Privacy vous donnera un bon indice du niveau de respect de votre privée. En effet, une application qui contient une trentaine de pisteurs laisse peu de place pour le respect de la vie privée de ses utilisateurs.

Si vous souhaitez analyser les applications présentes sur votre périphérique Android je vous recommande d’installer la version d’Exodus Privacy qui provient du magasin d’application libres F-Droid. Au préalable, je vous conseille de lire mon article sur le sujet:

Une fois F-droid installée vous trouverez Exodus Privacy via l’option recherche mais vous pouvez également installer uniquement l’application en suivant ce lien ou en scannant ce QR-code :

Lien vers Exodus Privacy sur F-Droid

Notez qu’Exodus est également disponible sur le Play Store Google, suivez ce lien ou scanner ce QR-Code :

Lien vers Exodus Privacy sur Playstore

Usage :

Une fois installée l’application liste vos apps installées et pour chacune d’entre elles ses pisteurs et ses autorisations. Les autorisations sur Android permettent des actions bien précises aux applications, plus une application requiert des autorisations sans lien réel avec sa fonctionnalité plus il faut se poser des questions. Par exemple, un simple jeu qui a besoin d’accéder à vos contacts, vos messages, votre localisation, c’est louche.

L’interface est épurée et très claire :

Vue globale d’Exodus

Lorsque vous cliquez sur une application vous en voyez les détails :

Vue détaillée

Conclusion :

Exodus Privacy est une excellente initiative qui peut vous aider à mieux choisir vos applications, à les remplacer par des alternatives plus respectueuses de votre vie privée quand c’est possible.

Lorsque vous constatez que votre application favorite est remplie de pisteurs il est parfois intéressant de contacter son développeur; un développeur a supprimé la moitié des pisteurs présents dans son application après que je l’ai notifié des résultats obtenus via Exodus Privacy.

Si des initiatives telles qu’Exodus Privacy peuvent faire prendre conscience des enjeux liés au pistage aux développeurs comme aux utilisateurs, tout le monde y sera gagnant et un jour peut-être que la tendance actuelle qui consiste à tout pister s’infléchira, on peut rêver non ?

Sources :

Derniers Articles :