Categories
Aide Explication How-To Tutoriel

Gérez vos mots de passe avec Keepass

Comme je vous l’expliquais récemment ici créer de bons mots de passe est essentiel pour garder le contrôle sur vos données, de plus une bonne stratégie de mot de passe vous épargnera pas mal d’ennuis si d’aventure l’un de vos comptes fuite lors d’un vol de données à la suite d’une attaque par exemple.

Gérer ses mots de passe efficacement peut se faire à l’aide de trucs mnémotechniques mais cela reste assez risqué car notre mémoire n’est pas infaillible c’est pour cette raison (et parce que je gère des centaines de mots de passe) que je recommande l’utilisation d’un gestionnaire de mot de passe.

Keepass, gestionnaire de mot de passe :

Keepass est un logiciel libre et ouvert, il est gratuit et disponible sous toutes les plateformes de plus son code ouvert garanti qu’aucune porte dérobée ne mettra en danger les précieuses données que vous y stockerez.

Keepass a de nombreuses fonctions très pratiques pour vous aider à gérer vos mots de passe il est également doté d’un puissant système de plugins qui permet d’étendre encore les capacités du programme.

Commençons par installer le logiciel.

Installer Keepass :

Windows

Sous Windows je vous recommande de suivre mon tutoriel sur Chocolatey ce qui vous permet d’installer Keepass d’une seule commande :

choco install keepass keepass-rpc -y

Executez cette commande sur Powershell en tant qu’administrateur.

Linux

Sous Debian, Ubuntu (et dérivés) lancez la commande suivante en tant que root :

add-apt-repository ppa:jtaylor/keepass && add-apt-repository ppa:dlech/keepass2-plugins-beta && apt update && apt install keepass2 mono-complete jq curl keepass2-plugin-tray-icon && curl -s https://api.github.com/repos/kee-org/keepassrpc/releases/latest | jq -r ".assets[] | select(.name | test(\"KeePassRPC.plgx\")) | .browser_download_url" | xargs curl -s -L -o "/usr/lib/keepass2/Plugins/KeePassRPC.plgx"

Cette ligne de commande va :

  • Ajouter les dépots PPA suivants : Keepass2, Keepass2 tray plugin.
  • Installer les paquets suivants : keepass2, mono-complete, jq, curl, keepass2-plugin-tray-icon.
  • Installer le plugin Keepass2 RPC.

Sous Fedora et dérivés lancez la commande suivante en tant que root :

mkdir /etc/usr/lib/keepass/Plugins && yum update && yum install keepass2 mono-core jq curl && curl -s https://api.github.com/repos/kee-org/keepassrpc/releases/latest | jq -r ".assets[] | select(.name | test(\"KeePassRPC.plgx\")) | .browser_download_url" | xargs curl -s -L -o "/usr/lib/keepass/Plugins/KeePassRPC.plgx"

Cette commande va :

  • Installer les paquets suivants : keepass2, mono-core, jq, curl.
  • Installer le plugin Keepass2 RPC.

Mac

Rendez-vous sur la page officielle Keepass et téléchargez votre version.

Android/IOS

Sous Android vous pouvez télécharger l’application depuis le Magasin “Play Store” Google :

Scannez ce code pour telecharger l’app sur le Play Store.

Mais l’app est aussi disponible sur le F-Droid App store dont je vous parlais ici :

Scannez ce code pour telecharger l’app sur F-droid.

Sous IOS vous pouvez l’obtenir par ici :

Scannez ce code pour telecharger l’app sur l’App store.

Une fois que vous avez installé l’application il faut initialiser votre coffre fort Keepass, je vous recommande de le faire sur votre PC/MAC avant d’y accéder avec votre téléphone.

Initialiser Keepass :

Lancez Keepass sur votre ordinateur vous devriez obtenir l’écran suivant :

L’interface de Keepass

Dans la fenêtre Keepass choisissez “File” -> “New” :

Keepass vous explique qu’il vaut mieux se rappeler d’où l’on sauve le fichier et conseille d’en réaliser des sauvegardes régulières, sur l’écran suivant vous pouvez spécifier le nom et l’emplacement de votre fichier Keepass :

Une fois le nom et l’emplacement choisi Keepass vous demande de créer un mot de passe pour votre coffre fort :

Vous pouvez cliquer sur les trois points à droite pour saisir votre mot de passe une seconde fois et vérifier que vous l’avez retenu.

Le choix de ce mot de passe est très important car c’est ce mot de passe qui protégera tous les autres mots de passes que vous stockerez dans ce coffre fort, choisissez un mot de passe fort.

Keepass vous indique la complexité de votre mot de passe :

Essayez d’avoir un mot de passe coté en vert…

Ensuite Keepass vous demande un nom pour votre base de donnée et éventuellement une description :

Indiquez le nom et la description que vous souhaitez

Une fois le nom indiqué Keepass propose d’imprimer les infos relatives à votre coffre fort, à vous de voir je trouve cela inutile :

Ici j’ai choisi “Skip”

Keepass affiche désormais le contenu de votre coffre fort :

Le fichier comporte déjà certaines entrée par défaut vous pouvez bien sur les supprimer.

Commençons par créer une première entrée via l’icône new entry :

Sur la fenêtre qui s’ouvre encodez votre compte comme suit :

Notez que vous pouvez afficher le mot de passe de l’entrée en cliquant sur les trois points à droite.

Vous remarquerez que Keepass encode directement un mot de passe, vous pouvez bien entendu le changer et même l’afficher, sa complexité est affichée juste en dessous.

Une fois encodé cliquez sur “OK”, voila votre première entrée à été encodée :

Vous remarquez la petite * au coté du nom de votre fichier, cela indique qu’il faut sauver votre fichier.

Pour sauvegarder votre coffre fort cliquez simplement sur cette icône :

Une fois sauvegardé voici à quoi ressemble votre coffre fort :

Il s’agit d’un simple fichier à l’extension KDBX qui contient tous vos mot de passe.

Sauvegardez ce fichier où vous le souhaitez, de préférence sur un système de type cloud ce qui vous permettra d’accéder à ce fichier partout.

Nexcloud est bien entendu l’endroit idéal et sachez qu’en plus vous pourrez ouvrir votre coffre fort directement sur le site du cloud sans avoir besoin d’un programme.

Voilà vous savez tout sur comment gérer vos mots de passe avec Keepass, n’hésitez pas à partager vos expériences ou poser vos questions en commentaire…

Sources :

Categories
Aide Explication How-To Tutoriel

Haveibeenpwned, vérifiez la sécurité de vos comptes

Aujourd’hui pas une semaine ne passe sans qu’une fuite de donnée ne soit rapportée, la fuite de vos données personnelles dans la nature est une réalité qu’il ne faut pas négliger sous peine d’avoir des gros problèmes.

L’actualité récente nous apprends que les données personnelles sont devenues le nouvel Eldorado; du business model scandaleux des GAFAMS au scandale de Cambrige Analytica, rien n’est plus alléchant pour les malfrats et autres magnats qu’une liste de données personnelles.

Qu’est ce qu’une donnée personnelle ?

Et bien cela peut être tout simplement votre adresse mail privée, votre mot de passe, votre numéro de carte de crédit pour les cas les plus graves. Ces données sont censées être protégées par les prestataires à qui vous les confiez mais l’histoire prouve que bien souvent la sécurité des plateformes ont sont stockées vos données sont défaillantes et en définitive après une attaque informatique fructueuse ces données se retrouvent dans la nature.

Il existe en fait des marchés sur Internet où sont revendues ces données, il faut bien comprendre que ces données sont un atout de choix pour qui est malintentionné, ces données volées peuvent par exemple faciliter le vol de votre identité, la compromission d’autre comptes où par exemple vous auriez utilisé les mêmes identifiants etc…

Vous pouvez retrouver sur cette liste Wikipédia toutes les fuites répertoriées vous constaterez que d’une elles sont nombreuses et deux elles sont massive et régulières tout en impactant toutes sortes d’entreprises quelle que soit leur taille.

Have i been pwned ?

Troy Hunt, un chercheur en sécurité qui est employé de Microsoft et conférencier sur les thématiques de la sécurité à lancé le site Have i been pwned (“ai-je été arnaqué ?” en français).

Ce site permet sur base de votre adresse mail ou de votre mot de passe de vérifier si vos données se retrouvent dans la nature, notez que vous pouvez également vous inscrire afin d’être averti dès que vos identifiants sont repéré par le site.

Que faire si mes données ont fuité ?

Si vous trouvez que vos données ont étés compromises faites ce qui suit :

  • Changez le mot de passe du compte impacté
  • Changez tous les mots de passe identiques au compte compromis
  • Utilisez des mots de passe robustes et sécurisés
  • Utilisez des mots de passe uniques
  • Utilisez un gestionnaire de mot de passe
  • vérifiez à qui vous confiez vos données

Cela devrait limiter l’impact de la brèche vérifiez les informations sur la fuite listée et demandez si vos informations bancaire ne se trouvent pas dans la nature si c’est le cas peut-être vaut-il mieux faire opposition auprès de votre organisme bancaire.

Services connexes :

Logo de Firefox Monitor

Mozilla propose également le service Firefox Monitor, un site sur lequel vous pouvez vérifier vos mails et vous inscrire pour être avertis en cas de fuite de l’une de vos adresses, ce service est gratuit et sans publicités pourquoi s’en priver ?

Logo de Nextcloud

Sur mon cloud qui est basé sur Nextcloud, un projet open-source bien sûr, tous les mots de passe encodés sont automatiquement vérifiés sur Have i been pwned ?, si un mot de passe compromis est encodé l’utilisateur est notifié et le mot de passe refusé.
Ce mécanisme garanti la sécurité vu qu’aucun mot de passe compromis n’est utilisable sur mon cloud.

Voilà j’espère vous avoir appris quelque chose et que cela va vous permettre de mieux sécuriser votre compte, n’hésitez pas à me poser une question en commentaire ou si vous avez une question sur l’accès cloud que je propose dans mes services.

Sources :

Categories
Aide Explication How-To

COVID-19 : Des ressources pour s’informer et s’organiser à distance

Alors que nous assistons à une pandémie sans précédent qui touche très durement l’Europe tout comme d’autres régions du monde et que le confinement se prolonge j’ai pensé utile de vous partager quelques ressources qui peuvent vous aider à premièrement vous informer sur la situation dans le monde et en Belgique mais aussi à organiser votre travail à distance, à vous aider à garder contact avec vos proches à l’aide d’outils libres et respectueux de votre vie privée.

Se tenir informé :

Pour se tenir informé concernant la pandémie il y bien entendu les sources d’information habituelles telles que les journaux mais j’estime que certaines rédactions s’illustrent une nouvelle fois par le misérabilisme, le sensationnel ce qui ne permet pas de garder une distance selon moi nécessaire pour garder les pieds sur terre et ne pas céder à la panique.
Voilà pourquoi je vous conseille de vous référer au site officiel en Belgique pour les informations sur la pandémie COVID-19 :

L’université Johns Hopkins publie également la carte de référence sur la pandémie que vous pouvez consulter ici :

Dernièrement le Centre de Crise belge publie des informations sur son site internet disponible ici :

Notez que vous pouvez également suivre les publications du centre de crise sur Twitter :

Les conférences de presse du centre de crise sont également diffusées sur le site Auvio de la RTBF.

S’organiser à distance :

Avec le confinement il n’est pas toujours aisé de s’organiser que ce soit pour le travail ou pour simplement garder contact avec ses proches…

Heureusement des initiatives gratuites et respectueuses de vos vies privées s’organisent et parmi celles-ci je retiens l’initiative de Chatons.org.

CHATONS est le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires.

Il rassemble des structures souhaitant éviter la collecte et la centralisation des données personnelles au sein de silos numériques du type de ceux proposés par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).

Ce collectif lié à Framasoft propose de nombreux services collaboratifs gratuits, libres et ouverts permettant d’organiser votre travail voire simplement de prendre contact avec vos proches, vous retrouverez tous ces services à cette adresse :

Notez que si vous possédez un compte sur le cloud Octarine.io certains de ses services font double emploi, je vais lister tous mes services dans un autre article séparé.

Chatons.org est une bien belle initiative liée à celle de Framasoft, c’est vraiment inspirant de voir ce genre de propositions fleurir sur le net !

Je vous parlerai prochainement de Framasoft tout comme je vais me renseigner pour qui sait devenir membre de Chatons.org.

Conclusion :

Bien que la situation soit problématique pour tous il est important de garder à l’esprit qu’il existe des sources fiables pour s’informer tout comme des outils respectueux pour organiser votre travail et/ou vos contacts en ces temps de confinement.

Je vous souhaite à tous de rester en bonne santé, soyez prudent et pensez à vos proches et n’hésitez pas à renseigner d’autres services similaires en commentaire !

Merci pour votre attention !

Sources/crédits :