Categories
Aide Explication How-To

Fawkes – Sauver la face face à l’IA

2020 est une année décisive pour l’apprentissage automatique (deep learning) et l’intelligence artificielle (AI). C’est cette année qu’apparaît la vraie démocratisation de l’apprentissage automatique avec des modèles et des algorithmes prêts à l’emploi disponibles sur l’Internet. Les GPUs (processeurs graphiques) sont plus abordables et encore plus disponibles qu’avant, de nouvelles méthodes d’entraînement telles que le “transfer learning” ont même rendu possible de créer de puissants modèles à partir de peu de données.

Mais l’apprentissage automatique plus accessible a aussi des désavantages. Un article récent du New York Times par Kashmir Hill a profilé clearview.ai, un service de reconnaissance faciale en roue libre qui a téléchargé près de 3 milliards de photos de personnes depuis internet pour les utiliser comme modèles afin de construire un système de reconnaissance faciale pour des millions de citoyens sans leur accord ni même les informer de cet usage. Clearview.ai démontre à quel point il est facile de créer des outils invasifs pour monitorer et tracker en utilisant l’apprentissage automatique.

Comment se protéger contre des tiers qui construisent des modèles de reconnaissance faciale qui vont nous reconnaître où que nous allons ? Les régulations peuvent et vont aider à restreindre l’usage de l’apprentissage automatisé mais auront peu d’impact sur les organisations privées, les individus et même les états qui poursuivent des buts similaires.

C’est pour cette raison que le SAND Lab de l’Université de Chicago a développé Fawkes*, un logiciel et un algorithme (fonctionnant sur votre propre ordinateur) qui donne la possibilité aux individus de limiter comment leur propres images peuvent être utilisés pour les tracker. En résumé, Fawkes modifie vos photos personnelles et opère des changements très précis au niveau des pixels de l’image qui sont invisibles à l’œil humain, dans un procédé que est appelé masquage de l’image.

Vous pouvez par la suite utiliser ces photos “masquées” comme vous le feriez habituellement, les partager sur les réseau sociaux, les envoyer à des amis, les imprimer et les afficher comme pour n’importe quelle autre photo. La différence est qui si quelqu’un se base sur l’une de ces photos “masquées” pour construire un modèle de reconnaissance faciale, ce modèle sera faussé et il sera alors impossible de vous reconnaître réellement en se basant sur une vraie photo de vous soumise à ce modèle. Ce système de masque est difficilement détectable par l’œil humain ou une machine et ne produira aucune erreur quand il est utilisé mais faussera complètement les modèles qui seront donc incapable de vous reconnaitre si une “vraie” photo de vous leur est soumise.

Fawkes a été testé de manière extensive dans une variété d’environnements et est à 100 % efficace contre les meilleurs modèles de reconnaissance faciale (Microsoft Azure Face API, Amazon Rekognition & Face++).

Un exemple en image, laquelle de ces deux photos a-t-elle été masquée ?

Télécharger Fawkes et plus d’informations :

Rendez-vous sur le site de Fawkes pour télécharger l’utilitaire qui est disponible sur Linux, Mac et Windows ou pour obtenir encore plus d’information sur cet utilitaire prometteur !

*Fawkes pour Guy Fawkes, personnage dont l’icone du film V pour Vendetta a été reprise par Anonymous.

Sources :

Categories
Aide Entraide Explication

Echap – Informer pour mieux lutter

L’émergence des technologies, leur démocratisation a de quoi nous réjouir vu l’impact positif et pratique qu’elles peuvent apporter dans nos vies respectives, malheureusement ces mêmes technologies peuvent être détournées et utilisées à des fins moins raisonnables et bien plus contestables. Que ce soit par des organismes ou des individus l’usage des technologies se doit d’être correctement encadré pour prévenir et lutter contre les dérives.

On y pense peut-être pas souvent mais ces mêmes technologies peuvent être détournées dans le cadre des violences faites au femmes, pour les prévenir et les combattre il existe heureusement différentes initiatives et j’aimerais vous parler de l’une d’entre elles…

Echap – Association de lutte contre l’utilisation de la technologie dans les violences faites aux femmes

J’ai entendu parler d’Echap via Twitter, cette association française loi 1901 est constituée de hackers féministes qui assistent les organisations luttant contre les violences faites aux femmes et focalise ses actions autour de trois axes :

  • l’animation d’ateliers autour de ce sujet ;
  • la création et mise à jour de documentation ;
  • le soutien en terme d’analyse et de solutions sur des cas d’utilisation abusive de la technologie.

Echap met également à disposition des ressources qui permettent aux victimes et aux structures en place de lutter concrètement contre certaines formes de violences qui sont liées aux technologies contemporaines telles que les téléphones intelligents, Gmail ou encore d’autres réseaux sociaux.

Par exemple vous pourrez vous informer au sujet de :

Et bien d’autres ressources instructives que vous trouverez directement sur leur site internet :

Voilà je voulais simplement parler de ce sujet car c’est très important d’en parler, c’est un sujet encore tabou mais encore malheureusement d’actualité.

Aborder les violences faites aux femmes c’est un premier pas vers la prévention, un premier pas compliqué mais salvateur, protegez-vous, protégez les autres; soyez vigilants et ouverts.

Parce que finalement, ici comme ailleurs, prévenir c’est un peu guérir.

J’ajoute une ressource pour aborder ces sujets en Belgique, un site et un numéro gratuit pour en parler :

Sources :

Categories
Aide Explication How-To Tutoriel

NewPipe, Youtube léger sans publicités

Force est de constater que Youtube est l’un des médiums les plus utilisés sur l’Internet, la plateforme fait désormais partie du paysage et c’est parti pour durer. Heureusement Newpipe est un client pour Youtube léger et sans publicités.

Vous l’avez déjà remarqué probablement mais Youtube mise gros pour monétiser sa plateforme; publicités, pistage; rien n’est épargné au visiteur du site qui le parcours sans avoir bien configuré son navigateur.

Sur mobile Youtube a placé encore plus de barrières artificielles, des options payantes par exemple, qui passent difficilement quand on connaît désormais les revenus très élevés de la plateforme.

Et s’il était possible de profiter de Youtube dans son intégralité, sans compromettre sa vie privée et sans publicités intempestives ?

Vous en rêviez et les développeurs de NewPipe l’ont fait : un client Youtube léger, copieux en options et respectueux de votre vie privée.

Fonctionnalités :

L’un des principales raisons de préférer NewPipe à l’application officielle est le respect de votre vie privée, en effet NewPipe n’utilise pas l’API officiele Youtube ni celle de Google Play qui sont propriétaires, elle collecte les informations à partir du site directement.

NewPipe permet également de choisir un codec léger pour économiser votre quota tout comme votre batterie car l’application est très légère; elle n’utilise pas beaucoup de ressources.

Mais ce n’est pas tout; vous pouvez également télécharger les vidéos, les lire en tâche de fond, regarder une vidéo tout en continuant à utiliser votre téléphone via le mode “picture in picture”, importer vos inscriptions aux chaînes, créer une liste de lecture et tout ça sans la moindre publicité ni interruption !

Notez également que NewPipe ne supporte pas que Youtube mais aussi le nouveau Framatube sur lequel je reviendrai bientôt, Soundcloud fait aussi partie des sites compatibles.

Installer NewPipe :

NewPipe est disponible depuis le F-Droid app store, je vous en expliquais son intérêt par ici, vous pouvez le télécharger directement depuis le site F-Droid mais je vous n’obtiendrez pas les mises à jours ce qui sera le cas si vous l’installez depuis F-droid.

Telecharger NewPipe sur F-Droid

Team Newpipe :

La première version de NewPipe est sortie en septembre 2015, son auteur original est Christian Schabesberger.

Le logo NewPipe
Le logo NewPipe

L’application est traduite dans 63 langues, actuellement près de 8 développeurs travaillent de manière bénévole à l’amélioration et au suivi du logiciel, comme je vous l’expliquais ici, les logiciels libres sont fédérés autour de communautés et l’on dénombre pas moins de 413 contributeurs différents pour NewPipe !

Étant donné que l’équipe derrière NewPipe a un haut standard en matière de respect de la vie privée il n’est pas possible de connaître les statistiques d’installation de l’application.

Sources :

Categories
Aide Explication Opinion

Qu’est ce qu’un logiciel libre ?

Sur ce blog j’ai décidé de favoriser les logiciels libres, mais au fond qu’est ce qu’un logiciel libre, pourquoi les recommander et en quoi ce sont d’excellentes alternatives ?

Logo du projet GNU, initiateur du mouvement du logiciel libre.

Définition :

Voici la définition telle que décrite sur la page Wikipédia consacrée aux logiciels libres :

Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication par autrui en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur et la possibilité de partage entre individus.

Mais encore :

Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ». Ces derniers sont alors considérés par une partie de la communauté du logiciel libre comme étant l’instrument d’un pouvoir injuste, en permettant au développeur de contrôler l’utilisateur.

Un logiciel libre est avant tout un mouvement social basé sur les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, il est souvent confondu avec les logiciels gratuits dits “Freewares” ou “Gratuiciels” alors qu’il s’agit en fait de logiciels propriétaires gratuits dont le code source n’est pas accessible.

Les logiciels libres sont également souvent confondu avec l’open-source mais l’open source décrit des logiciels :

Dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs.

Ce qui est important de retenir c’est un logiciel Open-Source n’est pas forcément un logiciel libre mais c’est souvent le cas.

Critères :

Un logiciel libre doit respecter strictement ces critères numérotés de 0 à 3 pour la Free Software Foundation :

  1. la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;
  2. la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;
  3. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  4. la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

L’accès au code source est une condition d’exercice des libertés 1 et 3.

Intérêt :

Au delà des définitions du logiciel libre il est important de noter que son usage n’a pour l’utilisateur que des bénéfices selon moi :

En effet l’usage de ce type de logiciels est sécurisé par nature, il donne aussi la liberté, via ses formats ouverts, de décider quel logiciel utiliser en totale opposition aux logiciels fermés et propriétaires qui ne donnent que rarement la possibilité d’exporter ses données vers d’autres logiciels ou formats.

Le logiciel libre permet aussi de s’assurer que nos données soient exploitables sur une grande longévité, les logiciels libres sont rarement abandonnés, ils n’ont pas du tout la même dynamique que les logiciels commerciaux qui peuvent par exemple être abandonnés pour des raisons purement économiques.

La communauté est également une part essentielle de l’intérêt des logiciels libres car elle permet l’entraide (finalement ce blog en fait un peu partie non ?), le développement des logiciels qui sont souvent réalisés sur le temps libre des développeurs mais elle participe aussi à la sécurité intrinsèque des logiciels libres car leur code source est ouvert.

Cela signifie que toute personne peut regarder comment fonctionne le logiciel concrètement et cela garanti qu’aucune porte dérobée n’est cachée dans le logiciel ou toute autre surprise désagréable.

Par exemple récemment l’examen du code source de Chromium a permis de mettre à jour un nouveau système de pistage je vous en parle plus en détails ici.

En résumé l’usage du logiciel libre permet de reprendre le contrôle sur vos données et vies numériques.

Exemples :

Les logiciels libres sont en fait partout quelques exemples pour vous le démontrer :

Les logiciels libres sont également des composants critiques de l’infrastructure d’Internet :

  • Apache & Nginx affichent les pages de la majorité des sites que vous visitez.
  • BIND, OpenSSL, Postfix, Git des noms qui vous sont peut-être inconnus mais qui composent nombre des services qui font partie de notre quotidien sur Internet.

Aller plus loin :

Comme je vous l’expliquais la communauté est une partie très importante de l’esprit du logiciel libre, par exemple le réseau Framasoft et la communauté Ubuntu sont très connues en francophonie, la Free Software Foundation, la fondation Mozilla sont d’autres communautés fédérées autour de la même idée qu’un logiciel ne doit pas déposséder ses utilisateurs, bien au contraire !

Sources :

Categories
Aide Explication How-To Tutoriel

Bien configurer Mozilla Firefox

Comme je vous l’explique ici et ici Mozilla Firefox vous respecte et n’a pas comme business la revente et l’exploitation de vos données personnelles.

Ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde et votre navigation a 100% de chances de croiser les intérêts mercantiles et intrusif de régies publicitaires en roue libre sur les valeurs morales et éthiques, en clair utiliser Mozilla Firefox c’est bien mais quelques ajustements sont à prévoir pour conserver un relatif anonymat et ne pas être assailli de publicités.

Dans cette première partie je vous liste quelques extensions pour Mozilla Firefox qui visent à sécuriser, anonymiser et rendre plus agréable votre navigation.

Notez que ces extensions fonctionnent la plupart du temps également sur la version mobile de Firefox.

Ce billet sera mis à jour ultérieurement avec plus d’options pour régler votre navigateur aux petits oignons.

Bloquer les cookies tiers :

En fait lorsque l’on critique les cookies dans le cadre du respect de la vie privée c’est généralement des cookies tiers dont on parle, en effet les cookies tiers sont ceux qui sont collectés ou déposés par des tierces parties en rapport au site que vous visitez, dans la grande majorité des cas ces cookies n’ont pour autre but que de vous pister, collecter vos habitudes de navigation et tout un tas d’autres formes de pistage pas franchement appréciable quand on se soucie un tant soit peu de sa vie privée…

La solution consiste donc à les bloquer au niveau de votre navigateur, de facto il sera beaucoup moins facile de vous pister.

Rendez-vous dans les préférences de Mozilla Firefox et choisissez l’option “Privacy & Security” changez les options comme indiqué :

Bloquez tous les cookies tiers

De cette manière vous bloquerez déjà pas mal de cookies mal intentionnés, notez que certains sites peuvent ne plus fonctionner mais je ne l’ai jamais constaté à ce jour.

Modules complémentaires :

Pour installer un module complémentaire dans Firefox c’est très simple.

Pressez en même temps CTRL-MAJ-A pour ouvrir la page des extensions, vous pouvez également passer par le menu situé en haut à droite :

Une fois sur la page des Modules complémentaires saisissez le nom d’un module dans cette case :

Une fois sur un module complémentaire cliquez sur la case bleue pour l’ajouter :

L’ajout de modules complémentaires est très simple et offre de très nombreuses fonctionnalités.

Les modules indispensables :

Adnauseam est une extension qui bloque les publicités et d’autres nuisances sur les sites que vous visitez.

La particularité d’Adnauseam est qu’il rends inopérantes certaines formes de pistage en cliquant sur toutes les publicités rencontrées avant de les bloquer ce qui a pour effet direct de tronquer les statistiques qui pourraient être établies sur base de vos choix.

Ce module est basé sur l’excellent Ublock Origin, sur mobile utilisez ce dernier pour bloquer les pubs.

Une vidéo explique le fonctionnement de ce “Art-ware”.

Privacy Badger envoie un signal Do-Not-Track aux sites que vous visitez et bloque également une forme de pistage basés sur les liens que vous visitez, ce module complémentaire est développé par l’Electronic Frontier Foundation.


HTTPS Everywhere force les sites que vous visitez a utiliser une connexion sécurisée. Cela améliore la sécurité de votre navigation et bloque d’éventuelles attaques sur votre navigateur.
Ce module complémentaire est développé par l’Electronic Frontier Foundation.


Kee permet de connecter votre coffre fort Keepass à Mozilla Firefox, ce qui facilite la saisie et la sauvegarde de tous vos mots de passe, l’essayer c’est l’adopter.

Retrouvez plus d’information sur Kee et Mozilla Firefox par ici.


Canvas Defender altère votre “signature” pour empêcher un suivi trop précis de votre navigateur par les régies publicitaires et autres data-brokers, ce module est dédié à lutter contre le “fingerprinting”.

Notez que ce dernier module n’est peut-être pas disponible sur mobile actuellement.

Ces différents modules vous protégerons lors de vos visites sur Internet, si une des pages que vous visitez fonctionne mal vous pouvez très facilement la débloquer temporairement en cliquant sur l’icône de ces modules complémentaire qui une fois installé apparaît dans la barre de navigation de Mozilla Firefox.

Categories
Aide Explication Opinion Tutoriel

Bien choisir son navigateur

Un navigateur est un logiciel qui interprète le code qui compose les pages internet et les rends lisible pour les humains.

Aujourd’hui internet est devenu un eldorado au niveau des données personnelles, du ciblage publicitaire et les enjeux autour de la vie privée et de nos activités, toujours plus nombreuses en ligne, sont de plus en plus critiques tant certaines entreprises peu scrupuleuses ont la main mise sur Internet et les données personnelles qui y transitent.

C’est en effet au niveau du navigateur que vous encoderez même sans vous en rendre compte énormément de données personnelles, c’est aussi par celui-ci qu’on tentera de vous pister, d’afficher des publicités.

Pour moi le choix d’un navigateur est crucial si l’on un tant soit peu le soucis de conserver l’anonymat et le contrôle au niveau de sa vie privée.

Etat des lieux :

Aujourd’hui le paysage des navigateurs est très largement dominé par Google Chrome et ses dérivés, même le successeur d’Internet Explorer repose désormais sur la même base que Google Chrome : Chromium, le pendant open-source de Chrome.

Il est particulièrement inquiétant de voir la majorité de ces logiciels adopter ce qui, rappelons-le, n’est autre qu’un Spyware.

Google est une filiale d’Alphabet et est avant tout autre chose la plus grande agence publicitaire du monde, une société dont le modèle économique menace les démocraties et les libertés individuelles comme l’a dénoncé récemment Amnesty International.

Il y a pour moi un énorme problème à confier à ce genre de sociétés toutes les données qui transitent par nos navigateurs, heureusement même si elle s’amenuise l’alternative existe toujours : le logiciel libre.

Le seul navigateur qui a la vie privée comme valeur aujourd’hui, qui est un logiciel libre et qui protège ses utilisateurs sans reposer sur Google Chrome est tout simplement Mozilla Firefox.

Là où Google Chrome multiplie les modifications qui semblent menacer la liberté et la vie privée des utilisateurs, Mozilla Firefox est modifié pour mieux protéger la vie privée et les choix des personnes qui lui font confiance.

A mon sens il est plus que jamais grand tant de reprendre la main sur nos données personnelles et un premier changement est de se passer de Google Chrome, lui préférer un logiciel libre qui respecte ses utilisateurs et les standards d’Internet.

Installer Mozilla Firefox

Que vous soyez sur mobile où sur n’importe quelle plateforme Mozilla Firefox est disponible.

Sur Windows le logiciel est très simple a installer et si vous avez suivi mon tutoriel sur Chocolatey vous pouvez l’installer en une seule commande :

choco install firefox -y

Lorsque vous lancerez le logiciel il vous proposera d’importer les données de votre ancien navigateur, la transition est très facile.

Sur mobile cliquez sur l’image pour télécharger directement l’application :

Ce simple changement diminuera déjà significativement les risques et atteintes sur votre vie privée, votre choix est également en faveur d’un logiciel libre qui respecte les standards d’internet et c’est très important.

Aller plus loin :

Installer un autre navigateur , plus respectueux de ses utilisateurs est déjà un grand changement dans vos habitudes et dans le bon sens, mais le configurer correctement est encore mieux, suivez ce lien pour en savoir plus :